Créer un blog sécurisé sur une plateforme gratuite est-il un bon choix pour débuter ?

Beaucoup de gens me demandent souvent comment créer un blog gratuit et sécurisé. C’est en fait assez simple sur le plan technique, mais je les mets en garde : Avant de penser au “comment”, il est important de bien définir le “pourquoi”.

Pourquoi je fais un blog ? Qu’est-ce que je compte publier ? Comment doit-il valoriser mon activité ? Trouverai-je le temps de m’en occuper ? Sur le long terme, est ce que je souhaite le monétiser. Car oui, un blog, sous son aspect détendu, est une charge de travail importante. Le blog doit être vivant et mis à jour très fréquemment, au minimum une fois par semaine.

A quoi sert un blog ?

Le blog est aujourd’hui une pièce essentielle de la communication sur internet. Il permet d’afficher régulièrement des nouvelles de son activité, de valoriser ses produits, ses services, ses nouveautés, voire parfois d’afficher un positionnement par rapport à un fait d’actualité. 

Le blog est souvent intégré au site vitrine d’une entreprise ou de sa boutique en ligne, et ce quelle que soit l’importance et le volume de l’activité. L’auto-entrepreneur a autant de choses à communiquer qu’une multinationale, qu’une organisation ou une association.

L’intérêt d’un blog est donc multiple en terme de communication. Il est en outre bénéfique au référencement. Son renouvellement régulier alerte les moteurs de recherches qui n’aiment rien tant qu’une page web fréquemment mise à jour. La présence de mots clés dans le billet d’un blog permet d’attirer les utilisateurs vers le site, qui deviendront alors de potentiels clients.

Un blog, combien ça coûte ?

Intégrer un blog au site de son entreprise ne coûte pratiquement rien. Si le site a été conçu avec un CMS comme WordPress ou autre, celui-ci a prévu une fonction blog depuis longtemps. S’il a été développé par une agence ou des développeurs, il leur sera aisé d’ajouter les fonctionnalités nécessaires au fonctionnement d’un blog.

Si votre activité ne s’est pas encore ouverte au web, vous pouvez parfaitement commencer par créer un blog, autour duquel vous pourrez construire votre site à l’avenir. Si vous craignez les frais, vous pouvez bien entendu opter pour un blog gratuit (je vous explique plus bas comment procéder)… tout en sachant qu’il sera nécessaire de passer rapidement à des services payants.

Quels sujets pour mon blog ?

C’est au cours des années 2000 que les entreprises ont pris le train du blogging, jusqu’alors réservé aux geeks, aux passionnés de mode et aux férus de cuisine (entre autres). Le site internet de l’entreprise figé sur la toile ne suffisait plus pour assurer une visibilité pérenne. L’actualité devenait prédominante et il était urgent de “pondre” régulièrement un billet sous peine d’être oublié par les moteurs de recherches.

Les billets de votre blog doivent donc porter sur l’actualité de votre entreprise ou sur celle de votre passion. Vous faites part des nouveautés et de vos découvertes, vous conseillez votre audience sur un produit, vous n’hésitez pas à guider le visiteur vers des sites dignes d’intérêt, etc. L’objectif est d’intéresser le visiteur à votre activité, et de donner suffisamment confiance pour qu’il devienne votre client.

Une autre forme de blog existe également pour les entreprises qui ont un peu de personnel, à partir d’une vingtaine d’employés. Le blog d’entreprise, ou blog interne peut être développé qui donnera au personnel des informations internes qui peuvent émaner tant de la direction que des membres du personnel. C’est notamment très important pour les sociétés qui ont plusieurs sites et qui souhaitent préserver l’unité de leur personnel.

Qui pour écrire les billets de mon blog ?

Construire un blog et l’animer est donc une opération de communication de première importance, et l’une des questions à se poser est aussi de savoir si on aura le temps de (bien) s’en occuper. Un blog professionnel est un travail à part entière. Si vous ne vous sentez pas d’attaque à y consacrer vous-même le temps qu’il faut, vous devez le confier à une personne motivée. Celle-ci existe probablement dans votre personnel, il faudra juste garder à l’esprit qu’il s’agira d’une charge supplémentaire importante. 

Adopter un(e) rédacteur/trice web

Vous pouvez également recruter un(e) rédacteur/trice web pour ce travail, ou faire appel à un(e) rédacteur/trice indépendant(e). Dans tous les cas, il s’agira d’une personne qui rédige correctement, sans fautes, et qui connaît bien les mécanismes du référencement (ou SEO). Car la fonction d’un blog est avant tout d’attirer des visiteurs, et donc de bien figurer dans les moteurs de recherche.

Non seulement votre rédacteur/trice web sera chargé(e) d’écrire les billets de votre blog, mais il/elle devra également interagir avec les visiteurs du site. Notamment répondre aux commentaires qui pourraient être publiés suite au billet, donner des renseignements, préciser des informations. Il/Elle sera également chargé(e) de la modération dans certains cas (rappelons que vous êtes responsable du contenu de votre blog, y compris des commentaires). Par extension, le rédacteur web (ou la rédactrice) peut se transformer en community manager si vous le chargez de s’occuper des pages de votre entreprise sur les réseaux sociaux (Facebook, Linkedin, Instagram, etc.)

La gestion des commentaires

L’intérêt d’un blog est de permettre l’interactivité avec ses visiteurs. Ainsi chaque article donne la possibilité à son lecteur de poster un commentaire. La publication automatique (ou non) du commentaire est à définir dans les paramètres généraux du site. Il est en effet préférable de garder le contrôle de tout ce qui est publié sur son blog par un tiers. 

Lorsque le commentaire est validé par le blogueur, il est public et visible par tout autre visiteur, lequel lui-même peut répondre par un autre commentaire et déclencher une discussion, voire un débat.

La modération des commentaires est une partie très importante du blogging. Avant tout parce que le blogueur est responsable de tout ce qui est publié sur son site. Il est important de veiller à ce que tout contenu illégal disparaisse très vite du site. 

En plus de la modération, il y a un travail de réponses aux commentaires à assurer. En effet, le visiteur pose souvent des questions sur un produit, un service, un prix, et il convient de lui répondre le plus vite possible avant qu’il ne lui prenne l’envie d’aller voir ailleurs.

Il faut aussi gérer les commentaires négatifs. En effet, à moins qu’ils ne soient réellement impolis ou insultants, il convient de conserver à la publication certains reproches que les visiteurs souhaitent vous adresser. La tâche du blogueur est donc de répondre avec courtoisie et de proposer une solution pour corriger ce qui vous est reproché.

Effacer le commentaire désobligeant est la pire erreur à ne pas commettre. Si l’auteur s’aperçoit que son commentaire est effacé, il tentera sûrement de faire entendre sa voix sur d’autres supports, et notamment ceux où vous n’aurez pas la possibilité d’intervenir (on appelle ceci l’effet Barbra Streisand).

Comment créer un blog gratuit et sécurisé ?

Pour créer un blog gratuit et sécurisé, il existe une multitude de plateformes que j’avais évoquées dans un précédent article. Ces plateformes les plus réputées ont pour nom WordPress, Wix, Overblog, Blogger, Hubside ou encore Tumblr.

Ces plateformes promettent (à juste titre) de créer en un temps record un blog de qualité qui sera à la fois gratuit et sécurisé. Sans que l’on ne dispose au préalable de connaissances informatiques, on prend vite ses aises avec l’éditeur qui nous permet de rédiger du texte, de distinguer les titres et sous-titres, appliquer du gras ou de l’italique, mais aussi intégrer des images, des vidéos, voire des fichiers sonores et des documents type PDF.

On peut également bénéficier, sur ces plateformes de blogs gratuits, d’un choix de templates pour rendre l’aspect du site plus séduisant et plus professionnel. Il est ensuite possible de personnaliser ces templates (police de caractères, couleurs, images de fond…), mais cette personnalisation est souvent assez limitée dans un cadre gratuit.

Quand à l’adresse de ce blog gratuit, il s’agira de ce qu’on appelle un sous-domaine, c’est à dire que l’url aura le nom que vous lui choisirez suivi du nom de la plateforme : nomdublog.wordpress.com, nomdublog.wix.com, nomdublog.blogspot.com, etc.

La plupart des plateformes proposent en plus de l’éditeur un tableau de bord complet et très intuitif. Celui-ci donne accès à de nombreuses informations, notamment les statistiques de visites et dans certains cas  la possibilité de monétiser votre blog. Il permet aussi, comme je l’ai évoqué plus haut, de gérer les commentaires, les pages annexes, la mise en page et l’ensemble des paramètres qui favoriseront le référencement. Un vrai job de webmaster !

Les plateformes de blog aiment aussi connecter leurs abonnés, faciliter le partage des publications, créer un véritable réseau de blogueurs qui peuvent partager leurs expériences sur la plateforme utilisée. 

Ce qu’il faut préparer avant de créer son blog

Avant de vous lancer dans la création de votre blog, je vous conseille de préparer quelques petites choses qui vous permettent de bien réfléchir au futur de votre blog.

Définir le nom de votre blog, c’est-à-dire le titre qui apparaîtra en haut de chaque page de votre blog. Soyez original… mais pas trop. C’est le moment de placer le nom de votre activité, genre “Infopreneur.Blog”. Si vous considérez que votre propre nom est porteur, vous pouvez tenter “Le blog de [prénom] [nom]” (évitez le prénom seul). Si vous manquez d’inspiration, pas d’inquiétude. Vous aurez la possibilité de changer ce titre plus tard, autant de fois que vous voudrez.

Définir l’adresse de votre blog. Il s’agit de l’url grâce à laquelle on accédera à votre site. Elle sera systématique accompagnée d’une extension de la plateforme (wordpress.com, wix.com, blogger.com, etc). Il est important de choisir une url simple, lisible, que l’on puisse retenir, d’autant plus qu’il sera impossible de la modifier. La formule [prénom]-[nom] peut faire l’affaire. Le nom de la société également. Choisissez des traits d’union (tiret du 6) comme séparateur de mots. 

Pensez à rédiger préalablement votre premier article sur un fichier Word par exemple. Vous pourrez ainsi l’intégrer rapidement à votre blog et expérimenter votre première publication (Par contre, il faudra éviter de copier-coller directement à partir de Word. Copier d’abord dans le bloc-notes Windows puis copier-coller dans l’éditeur de votre blog).

Les limites du blog gratuit

Si l’option d’un blog gratuit est séduisante pour le porte-monnaie, elle n’est pas sans poser un certain nombre de problèmes. En premier lieu, vous verrez apparaître sur vos publications des messages publicitaires plus ou moins encombrants, avec lesquels il sera difficile de composer. C’est le revers de la gratuité sur internet : Si ce n’est pas vous qui payez, c’est la pub. Et celle-ci s’octroie le droit d’utiliser votre contenu pour afficher ses propres messages, sans que vous puissiez contrôler quoi que ce soit.

Si cela peut apparaître comme un deal gagnant-gagnant pour un blog personnel, c’est plus difficilement acceptable pour un blog professionnel : les publicités sont souvent en rapport avec le contenu et il peut arriver qu’elles fassent la promotion d’un concurrent, ou pire encore, d’une entreprise qui a peu ou prou la même activité mais qui ne partage pas tout à fait les mêmes valeurs ! Gênant… 

C’est pourquoi je ne vous recommanderai jamais assez de passer très vite à une solution payante. L’option blog gratuit et sécurisé est intéressante pour apprendre et se faire la main, mais il n’est pas question de s’y attarder : Optez pour un bon hébergeur (comme OVH ou O2switch ), pour un bon CMS (WordPress ou un autre), choisissez un nom de domaine qui vous ressemble (c’est généralement compris dans l’offre de l’hébergement). C’est payant certes, mais c’est quand même loin d’être ruineux. 

Avec cette offre payante, vous avez la garantie qu’aucune publicité externe n’apparaitra sur votre blog (seule apparaîtront celles vous vous aurez éventuellement demandé, afin de vous rétribuer  vous et non pas l’hébergeur). L’offre d’hébergement, outre la gestion du nom de domaine, propose également la mise en place clé en main de WordPress ou d’un CMS en vue. Et souvent un support de qualité qui vous aide dans toutes les démarches un peu techniques.

En conclusion, un blog gratuit et sécurisé est une bonne option de départ. Mais prendre une option payante est pour le visiteur un gage de sérieux et de professionnalisme.

Partagez sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares
Défilement vers le haut