Blogger : la solution pour créer un blog gratuit avec Google !

En plus d’être un moteur de recherche qui s’est largement imposé sur internet, Google est un géant tentaculaire qui propose une multitude de services, souvent de très bonne qualité, peu onéreux et favorables au référencement. La finalité de Google est en effet avant tout de proposer du contenu de qualité à ses visiteurs et il s’efforce de leur permettre de créer eux-même ce contenu. 

Créer un blog avec Google

Ainsi lorsque les premiers blogs sont apparus sur la toile, Google s’est emparé du phénomène à sa manière : En 2003, il rachète l’entreprise Pyra Labs, qui avait créé l’un des premiers CMS de l’histoire dès 1999 (c’est-à-dire avant même WordPress !). Blogger est donc devenu un produit Google, avec tous les avantages que cela représente.

Aujourd’hui, Blogger permet de créer un blog estampillé Google. Il est accessible gratuitement pour tous les détenteurs d’un compte gmail. Le gros avantage de Blogger est de fonctionner sans publicité. Il permet même de générer des revenus en le connectant à Google Adsense.

Comment créer un blog Google ? La solution => Blogger

Blogger Creer Un Blog

Pour créer un blog Google avec Blogger, il suffit de se rendre sur www.blogger.com (Vous remarquerez que le logo ressemble à s’y méprendre avec celui d’une grande enseigne d’électroménager…) et se connecter avec son compte Google.

Comme de nombreux CMS aujourd’hui, l’interface de Blogger est très intuitive. Il n’y a pas besoin de mode d’emploi pour qui connaît quelque peu l’univers des blogs et des CMS. Le novice pourra toujours se tourner vers les pages d’aides Google, très complètes.

Blogger nous met tout de suite à l’aise. Le nom du compte Google apparaît sur la gauche. En cliquant sur le petit triangle, le menu propose de cliquer sur “Nouveau blog”. Il faut dès lors saisir le nom du blog (le titre qui apparaîtra tout en haut de la page) et ensuite choisir choisir l’url du  blog. La zone de saisie indique que cette url se terminera par .blogspot.com (au lieu de .blogger.com, on se demande bien pourquoi…). 

En moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire, votre blog existe déjà sur la toile. Pour en avoir le coeur net, on peut ouvrir un autre onglet du navigateur et saisir dans la barre d’adresse l’url que vous avez donné à votre blog. Bien sûr, vous n’y trouverez qu’un blog complètement vide. Mais si le contenu est absent, le contenant est bien présent.

On constate ainsi que Blogger fonctionne donc comme de nombreux autres CMS. D’un côté une partie que l’on appelle communément l’interface d’administration (ou parfois le tableau de bord comme chez WordPress). De l’autre la partie publique, celle que tout visiteur peut consulter (On peut également ajouter une partie intermédiaire, celle de l’aperçu, qui propose au blogueur de visualiser sa page web dans les conditions de publication… sans que cela soit publié).

Comment créer mon premier article ?

Créer Un Blog Google Blogger

Lorsque vous rédigez votre premier article, vous constaterez une petite subtilité que propose Blogger. Le CMS vous demande d’abord de saisir le titre de la page. Puis une fois dans l’éditeur, vous avez la possibilité de définir le titre de l’article.

Saisir le titre de la page et celui de l’article

Contrairement à WordPress et d’autres, Blogger fait la différence entre le titre de la page et celui de l’article. Pour les connaisseurs en HTML, le titre de la page correspond à la balise <title> et le titre de l’article à la balise <H1>. Pour les autres, retenez que le titre de la page est ce qu’affiche le moteur de recherche lorsqu’il propose votre page dans sa liste. Cela ne veut pas dire qu’il faut négliger le titre de l’article. Les deux éléments au contraire doivent se compléter pour optimiser le référencement.

Blogger permet ainsi de respecter les préconisations de Google en matière de structuration d’une page web – même si les plus pointilleux se rendront compte que Blogger permet de créer plusieurs H1 alors que c’est interdit. Bref, rien n’est parfait, même chez Google.

Le texte entré dans l’éditeur est saisi par défaut en mode “Paragraphe”, ce qui correspond à la balise <p> du HTML. On peut bien sûr créer des sous-titres et des sous-sous-titres, ce que recommande d’ailleurs fortement les professionnels du SEO. Si le “titre principal“ tel qu’énoncé par Blogger correspond à la balise <H1>, on retiendra ensuite que la mention “titre“ correspond à la balise <H2>, le “sous-titre“ à la balise <H3> et le “titre secondaire“ à la balise <H4>. Pourquoi faire simple ?

Saisir le texte de l’article

Pour saisir le texte, Blogger propose un éditeur standard qui permet de saisir confortablement son texte, de définit les titres et sous-titres (on l’a vu plus haut), mais aussi d’apporter toutes les fonctionnalités comparables à un traitement de texte : Mettre une partie du texte en gras, en italique, en souligné, en barré, changer de police de caractère, changer la taille de la police, changer la couleur du texte ou la couleur de fond du texte…

On peut également de manière très intuitive insérer des liens, des images, des vidéos, des caractères spéciaux… On peut aussi aligner le texte, le centrer, le justifier, l’indenter.

Une fonctionnalité de l’éditeur permet de visualiser le code HTML du texte et y apporter directement des modifications pour peu que l’on maitrise de code (et si vous ne le connaissez pas, rien ne vous empêche d’essayer, mais n’oubliez pas de sauvegarder le texte de votre article avant, ça peut servir). 

Visualiser l’article

Lorsque votre texte est terminé, ou même avant, vous avez à tout moment la possibilité de visualiser votre article avant publication, en cliquant le bouton “Aperçu”. Lorsque vous êtes enfin sûr, vous pouvez le publier en cliquant le bouton “Publier”. Mais avant ceci, il vous reste quelques paramètres à entrer.

Paramétrer l’article

Pour que votre article soit le mieux référencé possible, il faut également saisir quelques paramètres dans la partie gauche de l’éditeur.

Vous avez ainsi la possibilité d’attribuer des tags à votre article, un élément que Blogger nomme plutôt des libellés. Cela reste des mots ou de courtes expressions qui permettent de classer l’article dans certaines catégories. On notera que contrairement à d’autres CMS, Blogger ne propose pas de rubriques ou de catégories d’articles.

Blogger vous aide à paramétrer l’url de votre article, qu’il nomme “lien permanent”. Soit vous laissez Blogger créer l’url à sa façon (il utilisera le titre de la page), soit vous le personnalisez, ce qui est préférable, tout en sachant que l’url se terminera toujours par l’extension .html

Blogger donne aussi la possibilité de programmer la date et l’heure de publication de l’article, voir même de l’antidater lors de sa publication. Cela peut-être pratique de classer un article à une date passée, mais inutile de le faire si vous escomptez tromper les moteurs de recherche. Ceux-ci ne basent pas l’ancienneté de la publication sur cette date mais bien sur celle de la publication réelle.

Vous pouvez donner une géolocalisation à l’article que vous publiez. Soit le lieu où vous l’avez rédigé, soit celui dont il est question dans le texte. Cette géolocalisation peut être très utile dans le cadre professionnel si vous souhaitez être référencé par rapport à une ville ou une région. 

La présentation des articles galvaudée

Le gros défaut de Blogger est de ne pas tenir compte de la présentation de la page d’accueil. Là où d’autres CMS proposent en première page une liste des articles avec le titre, une photo et un texte d’accroche, Blogger propose l’article dans son ensemble. Il faut donc bien apprendre à utiliser la fonctionnalité “Insérer un marqueur d’expansion” pour couper le texte et ne garder en page d’accueil que l’extrait supérieur.

Blogger ainsi ne propose pas la fonctionnalité de l’image iconique de l’article (ou image “mise en avant” selon la terminologie WordPress), ni celle du texte d’accroche (souvent appelé chapô dans les milieux éditoriaux). Un manque rédhibitoire pour les habitués à d’autres CMS. 

Gérer les commentaires

Blogger donne la possibilité de gérer les commentaires. Lorsque vous publiez votre article, Blogger vous donne la possibilité d’autoriser ou non les visiteurs à poster un commentaire. C’est une option que vous pourrez modifier une fois l’article publié. 

Lorsqu’un visiteur rédige un commentaire suite à un article de votre blog, celui-ci s’affiche en fin d’article après les commentaires précédents si ceux-ci existent. En tant qu’administrateur du site, vous avez la possibilité de répondre à ces commentaires. Vous avez également la possibilité de classer les indésirables dans les spam ou de supprimer certains commentaires. Ce que je vous déconseille : même un commentaire négatif mérite réponse. Surtout un commentaire négatif, d’ailleurs… 

Gérer votre blog Blogger (Google)

Vous avez créé votre premier article, vous l’avez publié et déjà vous avez envie d’en créer un autre. Vous voilà devenu un blogueur, un vrai. Il faut désormais apprendre à gérer un blog, ce qui n’est à vrai dire pas vraiment compliqué.

Gérer l’ensemble des articles

L’interface d’administration permet de gérer l’ensemble des articles. Il est possible de trier la présentation selon le statut des articles : publiés, prévus et brouillons. C’est à partir de cette liste que l’on accède à l’éditeur pour modifier l’article, même s’il est déjà en ligne. Il est également possible d’accéder à l’article en ligne ou à son aperçu s’il n’a pas encore été publié. On peut le remettre en mode brouillon (et donc le dépublier), lui attribuer de nouveaux libellés, et même… le supprimer.

Consulter les statistiques

La rubrique Statistiques de l’interface d’administration de Blogger permet de visionner le succès de votre blog et de vos articles. En un coup d’oeil, vous affichez le nombre d’articles publiés, le nombre de commentaires générés et le nombre de visiteurs qui se sont abonnés à votre blog. Vous avez ensuite pour chaque article la courbe des visites par jour. Evidemment, les données sont peu significatives le premier jour, mais elles seront extrêmement riches en enseignement lorsque vous aurez publié plusieurs articles. Elles sont l’indicateur de la bonne tenue de votre blog et la source des réflexions à mener pour l’améliorer.

Créer des revenus et gérer la monétisation

Blogger étant un produit Google, il donne la possibilité de connecter votre blog à Google Adsense, la plateforme de publicité qui permet aux blogueurs de générer des revenus. Grâce à la rubrique Gains dans l’interface d’administration, vous pouvez suivre ce que rapportent les publicités que Google placera sur votre site. Vous pourrez également définir leur positionnement et ajuster un grand nombre de paramètres qui permettent de garder le contrôle.

Gérer les pages

On l’a vu, Blogger permet de créer des articles, mais il peut également créer des pages. Cela marche comme sur WordPress : Le fonctionnement des pages est identique à celui des articles, à ceci près que les pages ne font pas partie de votre blog. Ce sont des pages web annexes qui sortent de la temporalité du blog, permettent de faire des présentations plus générales de votre activité ou de vous-même. Elles peuvent également contenir, par exemple un formulaire de contact. Vous pourrez également vous servir de cette fonctionnalité pour construire votre futur site web sur Blogger.

Gérer la mise en page

La rubrique Mise en page vous permet de gérer une multitude d’éléments de votre blog (l’équivalent des widgets de WordPress), qui se trouvent dans l’en-tête, le pied de page, les barres latérales. Il peut s’agir d’un module de recherche pour vos visiteurs, un module d’abonnement, la liste des articles publiés, etc. Le choix est très vaste.

Changer le thème : créer un blog google unique

La rubrique Thèmes vous permet de changer aisément le design de votre blog. Vous trouverez dans cette rubriques plusieurs templates qu’il vous sera possible de personnaliser en changeant la couleur, l’image de fond, la mise en page, etc.

Modifier les paramètres du site

La rubrique Paramètres est très importante et il ne faut pas hésiter à y faire un tour régulièrement. Elle définit une multitude de points essentiels relatif au fonctionnement du site, à sa personnalisation et à sa visibilité. On peut y changer le nom du blog, la description, les paramètres d’accessibilité, tout ce qui fait la différence, clairement, entre un blog bien entretenu et un blog quelque peu négligé. Je ne vous conseillerai jamais assez d’y consacrer du temps.

Accéder à votre liste de lecture

En tant que visiteur, vous avez la possibilité de visiter d’autres sites créés avec Blogger, et de vous y abonner. C’est dans cette rubrique Liste de lecture que vous trouverez chaque jour les articles publiés dans les blogs Google que vous suivez. On trouvera juste dommage que cette page ne puisse pas intégrer les articles publiés sur d’autres plateformes de blogs.

En conclusion

Blogger ne présente pas autant de confort et de fonctionnalités que WordPress. Mais il détient deux atouts qui font la différence dans le domaine du blog gratuit : il n’y a pas de publicité (hormis celles que l’on choisit de faire figurer par l’intermédiaire de Google Adsense) et il s’agit d’un produit Google, autant dire qu’il est régulièrement visité par les robots. En respectant les règles majeures du SEO, votre blog peut rapidement occuper les premières places.

Partagez sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares
Défilement vers le haut